Sarah Davis, directrice générale

Sarah travaille auprès des populations vulnérables – principalement les femmes à risque ou aux prises avec le système de justice criminelle – depuis plus de 15 ans. Sarah revient « chez elle » à la Société Elizabeth Fry d’Ottawa. Après avoir obtenu un BA ès arts en criminologie à l’Université Carleton, elle s’est jointe au personnel de la Maison JF Norwood de la Société Elizabeth Fry d’Ottawa. Elle détient aussi un diplôme collégial en travail correctionnel.

Elle possède une expérience exhaustive en tant qu’intervenante de première ligne et dans le cadre de fonctions de plus en plus élevées au sein de divers organismes de justice sociale et de service social à l’échelle de l’Ontario. Sarah a aussi démontré un profond engagement envers les personnes vulnérables et a acquis une solide connaissance des difficultés auxquelles ces dernières sont confrontées. Elle comprend très bien les effets du racisme, de l’âgisme, de la classe sociale, du sexisme, de l’homophonie, des traumatismes, de la dépendance, de la santé mentale, de la criminalisation, de la violence faite aux femmes et les réalités transgenre et transsexuelle, sur les personnes marginalisées. Son expérience englobe de nombreuses années de travail avec des communautés qui s’attaquent à une multitude d’obstacles, comme la pauvreté, la discrimination, et la criminalisation, le manque de soins de santé et de la pénurie de logements.

Sarah est également membre active du comité d’administration de l’Association de la justice communautaire de l’Ontario. Par l’entremise de cette association et d’autres organismes, Sarah a participé à des activités d’éducation populaire et de revendication, a offert de l’aide aux personnes dans le cadre d’audiences de libération conditionnelle et a donné des conférences dans des universités. Elle a mis sur pied le tout premier programme « In-Reach institutionnel » offert par la Société Elizabeth Fry à la prison de Lindsay, par l’intermédiaire du ministère de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels.

Sarah est heureuse de reprendre sa place au sein de l’équipe de la Société Elizabeth Fry d’Ottawa et de recommencer à jouer un rôle actif au niveau de la collectivité d’Ottawa.

Français
English Français